Nous avions pris de l’élan, certes, jusqu’à la levée inexorable des vents contraires. Là où nous étions portés par les prémisses de nos visions, nous voilà luttant péniblement pour rassembler leurs morceaux, déchiquetés par le réel. Émiettés par la souffrance. Mais jamais totalement anéantis, attendant simplement leur heure pour renaître à l’évidence.

 

 vent contraire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s